Fleurs et plantes

Sylvana Lathuy et La Fabrique aux Fleurs

21.06.2022

Atelier d'art floral, décoration d'événements sur mesure, boutique éphémère, c’est par ces mots que Sylvana Lathuy présente son activité sur les réseaux sociaux.

Fabrique de rêves d’enfant !

Il est vrai que Sylvana n’est pas une fleuriste traditionnelle. Sans boutique, elle développe son activité avec pour balises les tendances du moment, ses envies et surtout sa philosophie du métier :

« Travailler avec sens dans le respect de la nature et continuer à évoluer dans cette voie ».

Laissez-vous subjuguer par cette fleuriste du 21e siècle qui rêve sa vie et vit ses rêves !

La fleur, une passion depuis toujours

« Les fleurs, pour moi, c’est la vie. Elles sont présentes dans tous les moments de bonheur et aussi pour apaiser les peines, pour dire merci, au revoir, je t’aime, pardon, adieu, bravo… ».

Depuis 5 ans, Sylvana Lathuy exerce le métier de fleuriste à titre complémentaire à Vedrin, sur les hauteurs de Namur. Ne cherchez pas une boutique, vous n’en trouverez pas, mais partez à la rencontre de la vitrine de Sylvana sur les réseaux sociaux (instagram et Facebook) ou sur son site internet.

Sylvana travaille en atelier et sur commande. Parfois l’atelier se transforme en boutique éphémère lors d’événements comme la fête des Mamans, les fêtes de fin d’année ou toute autre occasion qui donne envie d’ouvrir l’atelier au public.

Transformer un rêve en réalité

‘La fabrique aux fleurs’, c’est le nom qu’elle a choisi de donner à son activité, un rêve d’enfant devenu réalité à partir du moment où Sylvana s’est rendu compte que passer sa vie derrière un écran à temps complet n’était pas possible.

Pour transformer ce rêve en réalité, Sylvana a suivi un cursus de 2 ans à Namur en cours du soir. Ce cursus lui a donné les bases et les techniques pour installer son atelier en 2017.

Depuis, elle ne cesse de se former pour s’adapter aux tendances et aux nouvelles techniques. Elle a suivi une formation sur le thème des mariages, des workshops, et l’année dernière elle s’est investie dans une formation en design floral événementiel sur plusieurs jours afin de développer ses connaissances en technique et pouvoir échanger avec les participants.

Une activité complémentaire

Exerçant dans le domaine des ressources humaines, Sylvana a souhaité aborder le métier de ses rêves à petits pas :

« L’activité complémentaire permet de procéder par étapes dans un trajet de reconversion professionnelle. Cela permet de passer d’un statut à un autre sans prendre trop de risques et d’avoir une idée réaliste du métier sans faire le grand saut.

Pour l’instant, je n’ai pas encore franchi le cap pour un tas de raisons : covid, crise, épanouissement dans mon autre job. Cela pourrait être envisagé à l’avenir, ça reste dans un coin de ma tête d’être fleuriste à titre principal ».

Pourtant, elle l’avoue, ce n’est pas facile tous les jours :

« De l’extérieur on voit ça comme quelque chose de créatif, les beaux côtés du métier, mais on ne voit pas les contraintes : les horaires de travail, de week-end, les heures de route pour se rendre chez les fournisseurs, travailler dans le froid ou debout durant des heures, subir les fluctuations des prix, etc. ».

Une histoire d’émotion avec le client

« J’adore voir la réaction des personnes qui découvrent les créations que j’ai préparées pour elles. J’adore le regard plein d’émotion d’une jeune mariée qui découvre son bouquet, le sourire de celui qui découvre une composition. C’est ça qui me fait vibrer ».

Sylvana ne le cache pas, c’est l’émotion créée chez l’autre qui la motive, la fait se surpasser. Pour susciter cette émotion, Sylvana a choisi de travailler avec les fleurs séchées et les fleurs fraîches. Elle met en pratique ce qui pour elle forme la qualité d’une composition florale : l’équilibre dans le choix des végétaux, les formes, les couleurs et les textures.

La plus grande partie de ses activités est consacrée aux mariages. De mai à octobre, les saisons sont rythmées par les mariages. Sylvana travaille aussi avec des abonnements, et une clientèle fidèle de particuliers. De plus, ses compositions de fleurs séchées sont mises en valeur dans une petite boutique éthique et locale du Namurois : la boutique ‘Sapristi’.

Pour ses fournitures florales, Sylvana fait appel, quand c’est possible et en saison, à une productrice locale. Elle a aussi développé une petite production personnelle en faisant pousser des fleurs avec l’aide de sa maman. Elle privilégie les variétés de fleurs pouvant être séchées pour ne pas produire de déchets puisque le surplus peut être séché.

Une fleur, une fleuriste, l’avenir du métier…

La renoncule est la fleur préférée de Sylvana :

« Elle est fascinante, je suis émerveillée de la voir s’épanouir ».

Quant à la personne du métier qui l’impressionne par sa philosophie et sa créativité :

« Il s’agit d’ Emily Avenson, une fleuriste et productrice (Fleuropean) américaine exerçant en Belgique ».

Sylvana voit le métier comme une passion :

« Il peut être abordé de diverses manières avec créativité et sens de l’esthétique. La relation aux autres membres de la profession reste primordiale pour l’entraide, le conseil et le soutien ».

Sylvana estime que le métier de fleuriste doit :

« Évoluer en pratiquant de manière plus raisonnée dans le respect de la nature, en utilisant des techniques plus respectueuses de l’environnement, en privilégiant les fleurs de saisons, celles qui peuvent être séchées, en évitant l’utilisation de plastique et de mousses qui sont très polluants et en ayant recours aux producteurs locaux, quand c’est possible. Chaque petit pas compte, le chemin est long et ce n’est pas facile tous les jours, mais c’est obligatoirement le chemin à suivre ».

Sylvana Lathuy

La Fabrique aux Fleurs

Rue des Fosses à Plomb 1
5020 Vedrin
0471/29 18 72
www.lafabriqueauxfleurs.be
Instagram La Fabrique aux Fleurs
Facebook La Fabrique aux Fleurs