Fleurs et plantes

Les rhododendrons

29.03.2022

Le rhododendron, merveilleuse plante à la floraison spectaculaire, magnifie tous les jardins indépendamment des modes et de l’air du temps.

Particulièrement présent dans les grands parcs, il peut aussi se faire plus discret ou plus petit pour apporter une touche de couleur et de classe dans des petits jardins.

La familledes Ericacées

Le rhododendron appartient à la famille des Ericacées comme la plupart des plantes de terre de bruyère. Arbuste au feuillage persistant très rustique, il se plaît à l’ombre dans une terre de bruyère.

Originaire de l’Himalaya, le rhododendron s’est d’abord répandu au Japon et en Chine avant d’envahir l’Europe au 17e siècle. Il était prisé pour ses vertus médicinales réputées traiter les troubles hépatiques et favoriser la digestion.

En grec, le terme rhododendron signifie « arbre à roses » et c’est vrai que l’abondante floraison du ‘rhodo’ (pouvant être blanche, jaune, rose, rouge, violette, orange, mouchetée) justifie ce nom.

Le rhododendron au jardin

Le rhododendron est une plante de terre de bruyère qui aime les sols acides et bien drainés. Il ne supporte pas les terres calcaires. Il aime l’ombre ou la mi-ombre et est sensible aux courants d’air.

Au niveau des dimensions, selon les variétés, le rhododendron peut se présenter comme un arbre (jusqu’à dix mètres de haut) comme un arbuste (et peut dès lors faire partie d’un massif ou entrer dans la composition d’une haie) ou comme plante plus petite (50cm) qui peut alors être cultivée en bac pour la terrasse.

Quel que soit le jardin, le rhododendron apportera sa magnificence et ses couleurs de mars à début juillet.

Les variétés

Tenez-vous bien : on répertorie un millier d’espèces de rhododendrons !
Actuellement, ils sont des variétés horticoles prisées pour fleurir et décorer les jardins.

Parmi ces variétés, on retrouve le plus souvent :

  • Rhododendron yakushimanum, rhododendron « yak » : petit rhododendron compact à la floraison très abondante ;
  • Rhododendron ferrugineum : rhododendron nain (0,3-1,5m), fleurs rouges ou roses ;
  • Rhododendron hirsutum : le seul rhododendron qui tolère le calcaire. Espèce naine (0,2-0,5m), floraison rose ;
  • Rhododendron ponticum : rhododendron géant ((1,5-5m), floraison mauve, utilisable en haie ;
  • Rhododendron Catawbiense : Un rhododendron hybride de grande taille, à la fois imposant et très rustique, à la floraison très abondante et mauve ;
  • Rhododendron fortunei : l’un des rares rhododendrons aux fleurs parfumées. Jusqu’à 10m de haut, floraison rose clair ou blanche

 

Pour le choix de la variété qui vous convient, faites confiance à votre entrepreneur de jardins ou à votre pépiniériste pour trouver les sortes qui se plairont chez vous.

L’entretien

  • Le rhododendron est de culture relativement facile si on respecte trois choses : un sol de terre de bruyère, un sol bien drainé, une situation à l’ombre voire à mi-ombre.
  • Son port est naturellement harmonieux et de ce fait, cet arbre ou arbuste ne nécessite pas de taille à l’exception d’une taille de formation si vous souhaitez que le rhododendron présente une forme arborescente.
  • Après la floraison, les fleurs fanées peuvent être éliminées (veillez à ne pas abîmer les futurs bourgeons floraux) ainsi que les bois morts.
  • Enfin si votre arbre présente une maladie comme une attache par l’araignée rouge, les otiorhynges ou les tigres du rhododendron, par divers champignons ou, plus couramment, la chlorose (feuilles jaunissantes), demandez conseil à un professionnel qui saura vous proposer les traitements adaptés.

 

Les rhododendrons restent des plantes très décoratives pour la conception d’un jardin. Faites confiance à votre entrepreneur de jardins ou à votre pépiniériste pour trouver, planter et entretenir les variétés choisies.