Fleurs et plantes

Les fruitiers au jardin

21.09.2022

Nul besoin d’un verger pour intégrer des arbres fruitiers au jardin. Même les petits jardins peuvent accueillir des arbres adaptés qui donneront une dimension supplémentaire aux espaces verts.

Et c’est sans compter le bonheur de pouvoir consommer, sans modération, ses propres fruits en saison.

Le choix de l'espèce

Pour le choix de l’espèce, cela dépendra de vos goûts et envies ; quant à la sorte, nous vous conseillons de faire appel à votre entrepreneur de jardins pour qu’il vous guide et vous aide dans le choix et la plantation en fonction du sol, de l’exposition, de l’espace nécessaire et de vos goûts.

Quoi qu’il en soit, il faudra sélectionner une variété qui va s’adapter aux contraintes culturales, choisir une exposition optimale (si votre jardin est ombragé, il faudra oublier votre envie de planter des arbres fruitiers).

De plus, dans la plupart des cas, pour donner des fruits, votre arbre a besoin d’avoir, à proximité, un autre fruitier comme pollinisateur.

Les sortes de fruitiers

Dans un grand jardin ou un parc, vous pouvez opter pour des essences haute-tige, mais si votre jardin est petit, il faudra adapter le choix de la sorte.

Certaines essences sont naturellement à faible développement comme les cassissiers, groseilliers, framboisiers ou néfliers.

Pour les fruitiers plus imposants,
le choix se portera sur les sortes suivantes :

  • Hautes-tiges : réservé aux vergers et parcs, les arbres hautes-tiges peuvent atteindre 10 à 15 mètres de haut et leur étalement peut être très conséquent.
  • Demi-tiges : l’arbre demi-tige peut atteindre de 4 à 6 mètres de haut et requiert, de ce fait, un espace assez important. On évitera de le planter dans de trop petits jardins.
  • Basses-tiges : L’arbre basse-tige n’atteindra que 3 à 4 mètres et peut parfaitement trouver sa place dans un jardin de taille moyenne.
  • Les fruitiers palissés : les fruitiers palissés permettent un beau gain de place. Ils peuvent être plantés le long d’un mur, d’une clôture, sur une façade de maison, ou le long d’un espalier construit spécialement pour le recevoir. Les fruitiers en espalier demandent plus de soin pour leur entretien. Un professionnel vous guidera.

Les variétés

Planter un pommier un poirier, un prunier, un cerisier ou un reine-claudier sera du ressort du consommateur qui choisira en fonction de ses goûts, mais aussi des conditions climatiques dans lesquelles il va planter le fruitier.

Ainsi dans des endroits particulièrement abrités et ensoleillés, il pourra également envisager de planter vigne, pêché, cognassier ou néflier.

Pour ce qui concerne la variété à choisir,
il faudra tenir compte de plusieurs critères comme :

Le goût et l’usage : fruits de table, fruit pour jus pour préparation culinaire, confitures, cidre…
La période de maturité.
La pollinisation : la plupart des variétés ont besoin d’être fécondées par le pollen d’autres variétés.
La rusticité ou la capacité de l’arbre à résister aux maladies.

L’entretien

Plantation

  • Trouver un bel espace pour planter le fruitier.
  • Préparer un trou d’au moins 60 cm de diamètre et 40 à 50 cm de profondeur.
  • Affiner la terre au fond du trou afin de permettre un meilleur enracinement.
  • Enfoncer le tuteur profondément vers le sud-ouest.
  • Planter à racines nues et recouvrir de terre amendée en humus puis de terre arable sur le dessus.
  • Tasser et arroser.

 

Entretien

  • Présence requise, dans la plupart des cas, d’un autre fruitier comme pollinisateur.
  • En mars, procéder à la taille de formation (demander conseil à un professionnel).
  • Supprimer les branches basses se trouvant à moins de 70 cm du sol.
  • Biner régulièrement le pied de l’arbre sur un m².
  • Si le temps est sec, arroser le pied durant la première année.

Certifruit

La Charte CERTIFRUIT®, créée en 2013 par le CRA-W, le CEHW, la FWH et les pépiniéristes artisans greffeurs, garantit aux consommateurs l’identité, la traçabilité et la qualité des variétés d’arbres fruitiers qu’ils peuvent acheter pour leur jardin.

Le Centre Wallon de Recherches Agronomiques de Gembloux travaille depuis plus de 30 ans sur la revalorisation des anciennes variétés fruitières de nos régions. Ces travaux ont abouti à la création d’une gamme innovante d’anciennes variétés fruitières, dites ‘RGF-Gblx’, tolérantes aux principales maladies, originales et qui peuvent être cultivées sans traitement dans les jardins amateurs.

Pour le grand public, ces variétés sont décrites sous le vocable des ‘anciennes variétés de Gembloux’ et connaissent un véritable succès. L’idée de la charte CERTIFRUIT® est de garantir au client, l’identité et la traçabilité de ces variétés fruitières.

 

Article rédigé sur base des informations reçues du CRA-W (Centre Wallon de Recherche Agronomique) et des gestionnaires de la charte Certifruit.